Archives de catégorie : "Chroniques et Confidences"

***Pv de l’auteur *** Stupéfaite devant tout cette beauté, Ramatoulaye se sentait dans un rêve, tellement tout était si parfait et énigmatique . Elle dardait un regard d’incompréhension vers Modibo qui depuis son arrivée n’arrivait à décrocher son regard sur elle . -Ramatoulaye malado tu ne rêves pas tout est réellement et sache juste que je le fais pour te faire plaisir… -Je n’ai pas les mots Modibo c’est fantastique et Ce n’est pas la peine de te donnes toute cette fatiguée… -Et qui te dis que je suis fatigué …Suis moi on se met à table Il le dirigea vers la fameuse table sa main sur son dos . Ce contact de sa main sur son dos était semblait à un brasier posé sur elle ,tellement que Ramatoulaye sentait une chaleur prendre possession de son corps. Modibo tira la chaise pour qu’elle prenne place Perdue dans la contemplation de…

Lire la suite

***Modibo *** Je n’avais pas envie de me lever de ce lit tant que Ramatoulaye était à mes côtés. Et qu’elle me regardait inquiète avec ses yeux immenses et profonds. Son regard était teinté de peine et de compassion, j’avais parfois envie de rire en voyant la tête qu’elle faisait. Le docteur était parti me signer une autorisation de sortie. A dire vrai je ne souffrais vraiment plus. J’étais capable de vaquer à mes occupations. Mais pour la simple raison de faire languir Rama .j’étais allongé sur le lit d’hôpital en faisant une de ces têtes de chien battu. -Ramatoulaye, merci beaucoup d’être venue tu peux partir je prendrai un taxi une fois que je reçois l’autorisation de sortie. -Tu crois que je vais te laisser avec ces taximan trop impolis qui conduisent comme ils veulent -Ramatoulaye ne serais tu pas amoureuse de moi … -Hei hei c’est toi qui…

Lire la suite

*** Oumy *** Les flammes d’un amour passionnant sont dangereuses car elles ne se limitent pas seulement à enflammer votre cœur mais elles détruisent votre raison .Alors cela fait ,on ne trouve plus rien que d’être avec l’être aimer et de s’aimer de toutes les manières. Que cela blesse les autres ou les réjouit on s’abandonne complètement et totalement à l’être aimer . Je ne comptais pas ébaucher ma relation avec Demba .peu importe le prix je le payerai. Jamais je n’avais eu autant d’audace pour franchir les limites que mon père traçait mais aujourd’hui j’ai envi de m’abandonner à l’aventure à aller à la quête du plaisir et de l’Amour . Je voulais coûte que coûte entendre mon cœur et son cœur exhalaient au même rythme. Recevoir l’appel de mon père ne m’avait pas fait changer d’avis. Je comptais aller à cette soirée et j’y étais. Demba aussi m’avait…

Lire la suite

#la_femme_du_bar_et_le_sorcier Partie 8 ***Penda*** Je ne savais pas par quelle magie j’ai retrouvé ma langue .j’ai loué le bon Dieu avant de prier pour cette jeune fille qui m’avait sorti de l’asile. En effet j’avais une once de peur si elle était envoyé pour me tuer .Et je la trouvais très bizarre . Comment elle pouvait me sauver de ce taudis et revenir me séquestrer dans cet appartement. Elle était partie je ne sais où. Mais avant de sortir elle m’avait laissé à manger ainsi qu’une note sur la table .  » je t’ai laissé à manger tu peux réchauffer dans la cuisine. Soit sage surtout  » Cette fille est vraiment culottée. Elle osait me demander d’être sage . J’attendais fermement son retour. Je cherchais plutard à m’évader mais l’appartement était totalement fermé. Je regardais s’il y avait un téléphone fixe pour pouvoir contacter ma fille mais je ne trouvais…

Lire la suite

***Modibo *** -Dis moi Ramatoulaye durant tout ce temps qui était la avec vous . -Mon père, oh lui ,il n’avait plus jamais cherché à nous contacter même quand maman a perdu sa mère. Tante yama et sa nièce Oumy était les seules qui étaient la pour nous .Oumy était pour moi une sœur que je n’avais jamais eu . -sincèrement parler j’ai cru en un instant que yama faisait parti du deal… -Non non elle a été toujours la pour nous… -Ramata les gens ne sont pas toujours ce qu’ils prétendent être .Tu sais parfois nos ennemis préfèrent être proche de nous pour pouvoir nous détruire. -Tu crois vraiment avec tout ce qu’elle a fait pour nous … -Je suppose simplement ma belle ne tirons pas une conclusion à la hâtive. Je veux que nous essayons de trouver ce qui se cache derrière tout cela . -Daccord -Il faut…

Lire la suite

#la_femme_du_bar_et_le_sorcier Partie 6 ***Modibo*** J’avais pas pu terminer ma phrase car le téléphone de Ramatoulaye sonnait. Elle se dépêcha à pour aller décrocher. Son Quoi m’avait fait sursauter et j’ai vu son téléphone glissait entre ses mains . Mon cœur palpitait , je perdais complètement mes moyens ,et je n’arrivais pas à faire un pas en avant .Mais je ne la quittais plus des yeux . Elle me regardait tristement, à travers ses yeux je pouvais lire ses peines et sa douleur . J’avais peur de découvrir ce qui était derrière son état. Pourtant elle ne pleurait pas mais je vous jure que je préférais milles fois la voir pleurer que de la voir si impassible. Lorsque je repris mes moyens je me suis dirigé vers elle . Je lui pris doucement la main avant de lui poser la question suivante -Rama dis moi qu’est-ce qu’il y a ? je…

Lire la suite

#la_femme_du_bar_et_le_sorcier Partie 5 ***Ramatoulaye malado *** -Non je t’en prie mon Dieu fait qu’il me revient .je ne peux pas me permettre de le perdre lui aussi. Je voulais le rattraper dehors pour lui dire que j’avais besoin de lui mais comme pour me punir l’ascenseur était en panne .je dévalais les escaliers aussi rapidement que je pouvais. Arrivée au Rez de chaussée, je courais dehors comme une folle mais il était déjà parti .j’ai regardé autour de moi mais il n’était plus là. -Non tu ne peux pas me faire ça me répétais je alors que mes larmes coulaient intarissables. Je ne savais plus quoi faire j’ai décidé de marcher un peu . Je traînais ainsi dans les rues et une voiture avait failli me renverser. La propriétaire descendit et je reconnus salimata. -Voyons ,c’est Ramatoulaye malado -Espèce de tarée tu as failli mettre fin à mes jours .…

Lire la suite

***Oumy *** Je voulais aller en boite de nuit mais vue que mon père était aujourd’hui de tour chez ma mère. Je n’aurais pas la possibilité de sortir .Alors j’ai décidé de lui dire que Ramatoulaye m’avait demandé de venir lui tenir compagnie. Il abdiqua sans aucun effort de ma part . Hei bien ,merci papa . J’ai pris mon sac à main en y mettant mes effets personnels. Je n’avais pas besoin de prendre des habits je pourrais me servir de ceux de Rama . 20h j’étais devant l’appartement de mon amie. J’introduisais la clé mais il avait une autre à l’intérieur alors j’ai sonné. Une Ramatoulaye déboussolée et épuisée m’ouvrit . Elle avait la lèvre fendue, et cette tête de chien battu . -Hey mon amour qu’est-ce que tu as ? COMMENT T’ES TU BLESSÉ AINSI .DIS JE EN LA PRENANT DANS MES BRAS -Ma chérie tu m’avais…

Lire la suite

#la_femme_du_bar_et_le_sorcier Partie 3: ***Modibo **** Aucun mot n’arrivait à sortir de ma bouche quand ma sœur disparut dans l’eau. Emportée ou non par les vagues j’en sais rien .Mais j’étais resté sur la même position sans pouvoir bouger un petit doigt . Presque j’ai passé la moitié de la nuit devant la mer à la contempler et à attendre la sortie de ma sœur mais rien. Cela n’avait pas suffit comme torture car mes pensées m’emportaient vers la mystérieuse femme du bar .Et je sentis tout de suite qu’elle était en danger . Je me levais brusquement que j’ai failli tomber .Avant de courir je courais comme un malade destination le bar . Je courais ,et au rythme de ma course ma respiration était devenue haletante. Mais je ne m’arrêtais pas . Seules mes pensées me guidaient .Et elles me disaient qu’elle n’allait pas bien . Vite ! Court !…

Lire la suite

Modibo Pendant ces trois jours j’ai essayé de retrouver cette femme.Mais elle était comme volatilisée dans l’espace. Chaque nuit ,je partais à sa recherche. Comme un prédateur. Et plus je m’y rendais plus elle devenait introuvable. Je me résolus de l’avoir perdu . Le lundi je suis parti travailler. Depuis les couloirs ,un air glacial enveloppant une tristesse infini, soufflait ! Comme pour m’habituer à l’atmosphère des lieux ,le vent s’infiltra dans mon cœur .Et je fus envahie par une tristesse intense. Je marchais à pas de velours, les pieds engourdis. Je rencontrais le Directeur des ressource humain. On se salua chaleureusement. Puis il me guida vers un bureau. C’est un joli bureau simple et accueillant. Une situation était inscrite sur un tableau suspendu au mur « le travail est la liberté ,faire son travail correctement c’est promouvoir sa liberté :RAMA » Je souris avant de prendre place sur la chaise .…

Lire la suite

10/60