La femme du bar et le sorcier – Partie 7 (Par Perle rare NMFT

La femme du bar et le sorcier – Partie 7 (Par Perle rare NMFT

***Modibo ***

-Dis moi Ramatoulaye durant tout ce temps qui était la avec vous .
-Mon père, oh lui ,il n’avait plus jamais cherché à nous contacter même quand maman a perdu sa mère. Tante yama et sa nièce Oumy était les seules qui étaient la pour nous .Oumy était pour moi une sœur que je n’avais jamais eu .
-sincèrement parler j’ai cru en un instant que yama faisait parti du deal…
-Non non elle a été toujours la pour nous…
-Ramata les gens ne sont pas toujours ce qu’ils prétendent être .Tu sais parfois nos ennemis préfèrent être proche de nous pour pouvoir nous détruire.
-Tu crois vraiment avec tout ce qu’elle a fait pour nous …
-Je suppose simplement ma belle ne tirons pas une conclusion à la hâtive. Je veux que nous essayons de trouver ce qui se cache derrière tout cela .
-Daccord
-Il faut maintenant que tu fasses très attention à toi les concernant
-D’accord promis
-Je vais rentrer ,car je dois travailler demain et je ne veux surtout pas être en retard .
-Sil te plaît reste encore un peu sinon je vais être triste
-juste 20 minutes, dis moi tu ne trouves pas bizarre que depuis un mois je travaille dans une entreprise et que je n’ai pas poser mes yeux sur le PDG …
-Hum tu es bizarre ,tu travailles pour quelqu’un que tu ne connais pas donc j’en déduit que tu peux ne pas travailler demain ..
-haha et si je perds mon travail
-je t’embauche c’est simple
-Haha tu ne travaille pas et tu veux m’embaucher. Essaies d’abord d’aller reprendre les reines de ton entreprise.
-je vais le faire si seulement tu acceptes de venir travailler avec moi …
-Ma belle arrêtes ça, je veux que tu apprends à aller par toi-même

Elle boudait comme un bébé de deux ans
-Non surtout pas ça ma petite protégée. Je ne veux surtout pas que tu boudes.

-Je vais bouder jusqu’à ce que tu acceptes …
-Maintenant laisses moi le temps d’y réfléchir je te dirais après. Voila je pars maintenant
-Si vite
-Tes 20 minutes sont épuisées, t’inquiètes donne ton numéro je t’appelle à mon arrivée.
-j’aurais préférer que tu restes encore…
-je sais mais j’ai des devoirs à accomplir demain inchallah. Prends soin de toi .

Elle me suivit pour fermer la porte de l’appartement. Je voyais clairement qu’elle ne voulait pas que je partes.

J’étais très heureux d’avoir pu lui remonter le moral .

Je ne voulais pas la quitter mais j’étais obligé. Dès que j’ai atteint le rez de chaussée j’ai lancé l’appel
-Rama ,tu pleures
-Sniff enfaîte j’ai peur de rester seule …
-Quest ce que tu veux Rama ?
-Que ….tu …reviens ,
-Attends ma sœur m’appelle je te rappelle.

– Tu comptais rentrer sans attendre mon autorisation. NON VRAIMENT TU TE FOUS DE MOI
-Saly j’avais complètement oublié,maintenant je peux ?
-Oui puisque j’ai réglé le problème.
-Merci sœurette
-Tu me payeras quand je le voudrais inchallah.
-D’accord bye

J’ai rappelé Malado
– Tu peux partir je sais que tu dois être fatigué .Alors vas te reposer
-Merci ma belle ,on se verra demain inchallah

****Yama****

J’avais une boule dans la gorge et elle me gênait énormément .
Mon corps était envahit par une forte fièvre depuis que j’ai appris que Penda avait disparu.
Pour me rassurer j’étais à l’asile et elle avait bel et bien disparu .
Une enquête était en cours et une équipe de recherchait était à sa suite .
Bizarrement personne ne savait comment elle s’était enfui .En effet personne n’avait posé l’œœilsur elle quand elle sortait de l’asile.
J’ai envie de porter plainte mais je ne suis pas la mieux placée pour le faire .
Je dirai à Rama de le faire .

J’avais appelé Oumy pour pouvoir réfléchir ensemble. Mais cette fille n’était bonne que pour fumer et d’aller de boite de nuit en boite de nuit.
Mais réfléchir zéro ,j’avais regretté de l’avoir appeler. J’avais fini par la mettre dehors car elle ne cessait de se plaindre de courbatures et des maux de tête j’étais beaucoup plus malade qu’elle.

Et mon mari n’arrangeait rien du tout car depuis qu’il a appris la nouvelle il s’est muré dans un silence profond.
J’ai essayé par milles manières de lui faire parler mais rien
A croire qu’il était devenu muet .

De toute façon il n’a jamais été bavard et notre couple était parti en couille depuis que penda a quitté son foyer .Il était devenu amer et invivable .je faisais de mon mieux pour lui apporter le réconfort.

Je l’avais mille fois dit que Penda était incapable de le tromper…
Mais n’en parlons pas pour l’instant. Le plus important c’était de retrouver penda d’abord.

Pauvre Ramatoulaye, laisse moi donner le dîné à ton père avant de venir te rendre visite .

Je sortais gracieusement de ma maison pour aller au restaurant le plus proche de chez nous .
J’avais pris un raccourci en passant par une petite ruelle qui séparait deux alignements de maisons .
Mais j’ai eu la forte sensation qu’on me suivait mais j’avais peur de me retourner pour voir ce qui se passait derrière moi .
Une minute après j’ai entendu un éclat de rire et la voix était celle de Penda .j’ai fait volte face mais avec l’obscurité je ne pouvais pas distinguer son visage.
-Penda ,c’est toi
Elle n’avait dit mot
Lorsqu’on sortit de la ruelle à travers la lumière des réverbères j’ai distingué le visage de Penda .Et j’ai fait demi tour vers elle en courant .

-Alhamdoulilah ,Penda ,j’avais eu tellement peur
-Hey c’est qui Penda ici .je ne suis pas penda

J’ai relevé les yeux pour la scruter de nouveau mais c’était une très belle jeune fille .
Mais j’étais sur a 99% que j’avais vu le visage de penda .
Comment est ce possible ,ou pensais je tellement a Penda que je voyais son visage partout .

Je m’étais rapidement excusé auprès de la jeune fille avant de m’en aller .

Je l’entendais parler derrière moi mais je n’avais plus le courage de me retourner même si la voix ressemblait à penda .

J’arrivais au Restaurant en sueur malgré l’air frais qui soufflait cette nuit .

J’ai failli crier quand j’ai vu la fille qui était derrière moi entrain de servir les clients.
Mais comment avait elle atterri ici .

Je ne voulais qu’acheter et rentrer chez moi prendre un bain pour que mon esprit arrête de me jouer des tours

J’ai appelé une fille mais ,c’était encore elle qui était venue prendre ma commande.
-jeune fille ne sommes-nous pas rencontrés tout de suite .
-Moi ,non tu fais erreur je suis la depuis 17h .je ne suis pas sortie
-Tu n’as pas de jumelle.
-haha ,non non madame, il se peut que vous avez vu ma sosie
-ah oui ,voilà ma commande ,et pour la soupe je l’emporte.
-D’accord madame
Elle s’élança dans une démarche éloquente et gracieuse que j’étais éblouie devant le mouvement de ses hanches et de ses jambes .

J’entendais une voix derrière qui voulait commander. S’il vous plaît rassurez moi que je ne suis pas entrer de devenir folle car cette voix était celle de penda. Je me suis tourné et je l’ai vu assis à côté d’un homme très élégant. Elle me sourit de toutes ses dents .

Pour me rassurer cette fois je me suis levée pour me diriger vers eux .
A quelques pas de leur table la serveuse m’appelait.
-Votre commande madame
-Merci sur la table je reviens .
En me retournant penda et son homme avait disparu.

Mon Dieu j’ai des hallucinations ou quoi .
J’ai décidé de demander le couple qui était assis à coté du table qu’ils occupaient
-Bonsoir ,vous ne savez pas ,ou se trouve le couple qui était ici
-sur cette table mais il n’y avait personne madame. Dit le monsieur
-Ah d’accord.

Non ,non yama arrête de penser beaucoup trop a Penda sinon tu vas finir par devenir folle. Tu commence à avoir des hallucinations, tu vois ça.

Chez moi j’avais tellement peur chaque pas que je faisais j’avais l’impression d’être suivi .C’est a ce moment que j’avais envie de me blottir dans les bras de mon mari .Mais cela n’était nullement pas possible.
Je me devais d’appeler Oumy pour qu’elle me tienne compagnie. J’avais composé son numéro mais cela sonnait dans le vide .j’ai décidé d’appeler sa mère.
-Mayro, s’il te plaît dit à Oumy de venir passer la nuit avec moi .je me sens pas bien.
-Elle n’est pas avec toi ,elle m’avait appelé il y a quelques minutes pour me dire qu’elle a quitté chez Ramatoulaye malado pour chez toi .
-Euhh ,non peut-être quelle n’a pas encore quitte chez Ramatoulaye.

Oumy mentait à mon sujet .Elle avait bel et bien passé la journée avec moi-même si elle avait programmé de la passer avec Ramatoulaye.

On verra maintenant.

***Oumy***
Mon copain m’avait invité à une soirée qu’il organisait avec ses potes dans son appartement.
J’avais promis à ma mère se rentrer le soir après avoir passé la journée avec Rama mais tante yama avait dejiurt mes cartes .
Donc pour partir à cette soirée j’ai menti à ma mère. De toute façon ,je rentrerai au petit matin car je devais aller travailler.

Je m’étais habillé d’une robe de soirée que Rama m’avait offert à mon dernier anniversaire chez une copine pour que yama ne se doutait de rien. La robe m’arrivait juste au genoux et elle moulait super bien mes formes .je m’adorais dans cette robe .

Alors que je sortais de chez ma copine pour attendre Demba dehors mais il m’appela cinq minutes après pour me dire de prendre un taxi car il était occupé à préparer la fête avant l’arrivée de ses potes .

J’attendais un taxi ,et une belle voiture s’arrêta devant moi.
Une jeune femme au volant me salua poliment .
– Il fait nuit ,et ce n’est vraiment sur pour une jeune fille .Ou est ce tu pars.
Apres l’avoir indiquer l’adresse ou je me rendais elle m’invitait à monter dans sa voiture .

Elle avait mis une douce mélodie et elle répétait les mots comme si elle les avait composé.
-Tu as une belle voix ma belle
-merci beaucoup puce .Toi tu es toute belle machallah
-je pars à une soirée organisée par mon copain
-en tout cas tu es ravissante .Mon frère aussi organise une soirée aujourd’hui avec ses potes …
-Waw quelle coïncidence. Ton frère il s’appelle comment
-Demba …
-Hey c’est lui mon copin donc tu es ma belle sœur. Le hasard n’existe vraiment pas .Je vais l’appeler pour lui dire que je suis avec toi …
-Non non surtout pas ça ne lui dit même pas que tu m’as rencontré je ne veux pas de problème. Fais comme si on ne s’était jamais vu

-D’accord ne t’inquiètes pas

Mon téléphone clignotait en affichant un appel entrant de ma tante yama .
Je ne décrochais pas ,elle a toujours cette manie de gâcher mes plans .

Mais quelques minutes après ce fût celui de ma mère suivit de mon père.

Mon père ! Je suis morte ! Je me suis faite griller.

J’ai décroché rapidement
-salle garce ,reviens tout de suite a la maison .

Mon Dieu je suis morte .

J’ai rapidement appelé Rama pour qu’elle me sortait de cette situation mais le coup était déjà parti car ma mère l’avait appelé avant moi .Qu’elle est bête, elle pouvait dire que j’étais avec elle .

Mon Dieu !!!

Perle rare NMFT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *